Négociations salariales : nouvelle provocation ?!?

Nos employeurs ont-ils perdu tout sens des réalités ?

Le 3 décembre 2018 a eu lieu la deuxième réunion de négociations salariales 2019, pour le périmètre de Natixis et ses filiales.

Les premières (et dernières ?) propositions de la direction sont les suivantes :

     – le salaire minimum d’embauche annuel passera de  22 500 euros brut à 23 000 euros brut;

     – une prime de 400 euros sera versée aux salariés ayant une rémunération annuelle inférieure à 30 000 euros brut annuel;

     –  l’enveloppe d’augmentation individuelle sera de 1,84% de la masse salariale globale;

    –  une enveloppe de 0,2% de la masse salariale globale sera consacrée à la « résorption des inégalités de traitement entre les femmes et les hommes ».

Autant dire que cette année encore plus que les précédentes nous sommes très loin des revendications syndicales !

La délégation CGT a présenté ses demandes : Revendications salariales CGT Natixis 2019

Prochaine réunion de négociations le 17 décembre !

La direction nous fera t-elle de nouvelles propositions qui permettront de maintenir le pouvoir d’achat de tous, d’augmenter significativement les plus bas salaires, de rémunérer à leur juste valeur les qualifications et de faire enfin disparaitre toutes les inégalités de traitement ?

Monsieur Laurent Mignon se rappelle t-il des augmentations dont il a bénéficiées ces dernières années ?

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *