Pas de fumée sans feu !

Demain, les back office de Natixis Paiements à Porto ?

Lors d’une réunion en juin 2018, en présence de nombreux cadres et membres de la direction, il a été clairement évoqué la possibilité de délocaliser le back office de Natixis Paiement à Porto. Il n’y a jamais de fumée sans feu ! Ce qui s’annonce, c’est l’application des objectifs du plan stratégique pour les trois années à venir !

Tous les back office sont menacés !

Après la délocalisation, ces dernières années, d’une grande partie des back office de GTB à Alger, la direction veut passer à la vitesse supérieure !

Chez BPCE VIE, il a été présenté un projet qui ferait disparaître tous les postes de back office localisés à Paris !

Une nouvelle filiale « BPCE RA » a été créée à Villeneuve d’Ascq. Elle a été présentée comme le modèle à suivre par Laurent Mignon, à grand renfort de communication interne et externe, vantant les nouvelles organisations « agiles » et les nouveaux aménagements de locaux « Easy ». La réalité, c’est qu’il s’agit de diminuer les coûts et tirer les salaires vers le bas ! Et aujourd’hui la DRH annonce aux salariés dont le poste de travail va disparaître du fait de cette externalisation, que leurs emplois sont devenus « sensibles » !

La direction organise les délocalisations et externalisations et ensuite déclare « sensibles » les emplois des salariés !

On comprend mieux la feuille de route de Laurent Mignon qui déclarait, lors de la présentation du plan stratégique, que d’ici trois ans, 30 % des coûts seraient variables ! Autant dire clairement qu’il y a un objectif de diminution de 30 % des coûts ! Et pourtant ! Combien de milliards de dividendes versés ces dernières années ? Et combien sont encore promis aux actionnaires ! Tout cela est inacceptable ! Nos emplois, nos salaires, nos conditions de travail, ne doivent pas être sacrifiés pour l’appétit insatiable de quelques actionnaires avides de gains à court terme !

Et demain à qui le tour ?

Tous les services de la DSI et de la DIL transférés les uns après les autres dans un GIE ? Encore plus d’emplois d’informaticiens (internes et externes) délocalisés à Porto ?

Un partenariat industriel pour Eurotitres  ?

Sur le même schéma que ce qui se passe avec Axeltis ou Sélection 1818 ? C’est à dire un changement d’actionnariat qui fait perdre aux salariés le bénéfice de tous les accords Natixis !

Signez la pétition :  Pétition juillet 2018

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *