Groupe BPCE : Dialogue social et intérêt des salariés – Cherchez l’erreur

La direction BPCE propose aux organisations syndicales représentatives du groupe (CFDT, SNB-CGC, SU-UNSA) un accord « sur la qualité du dialogue social au sein du groupe »

Alors que le MEDEF dont BPCE est adhérent demandait à cor et à cri la négociation la plus large au niveau des entreprises, BPCE propose un accord qui interdit toute négociation en entreprise sur la mise en place des CSE (Comité social et économique)

Le risque est grand pour la défense des salarié-es avec des entreprises aux champs géographiques très étendus.

Avec des projets stratégiques ayant pour conséquences la dégradation des conditions de travail et d’emploi il est impératif que les salariés puissent être représentés à la hauteur de ces enjeux.

La CGT BPCE dénonce les manœuvres patronales pour organiser des négociations d’une telle importance dans la plus grande confidentialité.

Nous ne pouvons imaginer que des organisations syndicales puissent signer de tels reculs.

La concomitance de la négociation d’un accord de droit syndical groupe ne risque-t-elle pas de fausser la donne et de faire prendre le risque à certaines Organisations Syndicales de faire passer leurs intérêts avant ceux des salarié-es ?

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *