Et si on y allait tous ensemble !

Plus d’augmentations collectives, augmentations individuelles à la tête du client, inégalités salariales persistantes, réorganisations incessantes dans tous les services, délocalisations, externalisations, transferts d’activités, ruptures conventionnelles collectives, dégradations des conditions de travail, remise en cause des moyens des instances représentatives du personnel …

Et dans le même temps envolée historique des profits, des dividendes versés et des rémunérations des dirigeants.

Jusqu’à quand tout cela va-t-il durer ?

L’unité des organisations syndicales pour organiser la mobilisation des salariés pour renverser la vapeur est nécessaire !

Chaque jour des mobilisations, des grèves, ont lieu dans tous les secteurs  professionnels.

Dans le groupe BPCE, la semaine dernière, ce sont les syndicats CGT et SNB qui ont appelé les salariés de la Banque Populaire AURA à se mobiliser.

Les salariés de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes manifestaient la semaine dernière à Corenc devant l’ex-siège de la Banque populaire des Alpes. Ils dénoncent notamment une dégradation des conditions de travail suite à la fusion des sièges.

Des rassemblements étaient notamment prévus un peu partout dans la région, notamment à la Roche-sur-Foron, Clermont Ferrand, Montluçon, Saint-Etienne et Lyon à l’appel des syndicats CGT, SNB/CFE-CGC.

Dans le viseur des syndicats, les conséquences de la fusion en décembre 2016 de la Banque Populaire des Alpes, de la Banque Populaire Loire et Lyonnais et de la Banque populaire Massif central.

Ils dénoncent notamment une dégradation de leurs conditions depuis la fusion, alors que l’entreprise s’apprête à publier des bons résultats pour l’année 2017.

Parmi les revendications, un meilleur encadrement des horaires de travail, l’arrêt des suppressions de postes, embauche de CDI, des primes de fusions et la récupération d’éléments de rémunérations supprimés lors de la fusion.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *