NAO Natixis Lease : LE POURBOIRE DE LA DIRECTION – VOTRE TRAVAIL VAUT MIEUX QUE CELA !

Chères, chers collègues,

Dans le cadre de la Négociation Annuelle Obligatoire 2017, la Direction de Natixis Lease vous a informés de l’aboutissement d’un accord signé avec vos représentants SNB/CFDT. Sauf, par vos représentants CGT.

CONCLUSION MINIMALISTE DE L’ACCORD

En synthèse, sur la base des propositions de l’employeur, les « négociations » ont abouti à l’accord qui prévoit la prorogation des frais de restauration, ainsi que les 2 seules nouveautés suivantes :

  •  4 titres CESU supplémentaires de 12 euros en valeur faciale financés à 60% par NL
  •  40 euros de chèque cadeaux par salarié, au titre du « Noël des collaborateurs »

Ce dispositif s’applique pendant l’année 2017 uniquement. Le coût pour l’entreprise de ces 2 mesures s’élève à 28 420 euros pour l’année.

OUI, VOUS LISEZ BIEN 28 420 EUROS POUR L’ANNÉE ET POUR TOUT LE PERSONNEL

Cela représente : 28 420 euros / 500 salariés (un peu plus aujourd’hui) soit 56€ par salarié pour 2017. Par une approche plus large, il est possible d’exprimer la réflexion suivante : considérant que pendant l’année 2016, il n’y a pas eu d’accord entre vos représentants d’alors et la Direction, nous pouvons estimer que ce qui est octroyé par la Direction en 2017, se calcule sur 2 ans (2016-2017) soit 24 mois. La Direction de NL offre aux salariés le montant de 28 420 euros / 500 salariés / 24 mois soit 2,37 euros par salarié et par mois : un pourboire !

DÉCONSTRUIRE LA CULTURE DU «Ce n’est pas beaucoup, mais c’est mieux que rien» :

Certains jugent que 56€ par salarié c’est « mieux que rien », surtout que l’année dernière c’était ZERO. Peut-être partagez-vous cet avis. Pour notre part, nous pensons justement que votre travail et votre investissement quotidien vaut mieux qu’un pourboire. Vous ne voulez plus vous contenter de l’obole de la Direction. Vous seuls, êtes créateurs de la richesse de l’entreprise. La santé financière de l’entreprise est construite grâce à vous. Aussi, pourquoi seuls les administrateurs en tireraient bénéfice ?

Lorsqu’il s’agit de la mise en place d’une nouvelle version de Cassiopae 4.5 pour le SCO CBM, les salariés ne sont-ils pas au rendez-vous ? Lorsqu’il s’agit de déployer OSCAR CBM et bientôt CBI, les salariés ne s’adaptent-ils pas ? Quand il convient d’innover avec Idéalease, les participants ne sont-ils pas créatifs pour l’entreprise ? Lorsqu’il s’agit d’inventer des moyens de contournement pour pallier les défauts du SI et répondre aux besoins des clients, le personnel prend-il la poudre d’escampette ? Lorsque les arrêtés gestion et comptable s’effectuent, les collaborateurs ne sont-ils pas présents pour les signatures, les propositions commerciales, les mises en loyer, les facturations, les fiches de décisions crédit, l’établissement des comptes et tableaux de bords pour les différents reportings ?

Par conscience professionnelle, les salariés effectuent, en toute circonstance, le nécessaire pour répondre aux besoins de l’entreprise.

Croyez-vous que la future restructuration hiérarchique, apportera de la souplesse aux cadres et aux techniciens sans une charge de travail supplémentaire ? Et sans motivation salariale ?

Chacune et chacun d’entre vous contribuent à la richesse de l’entreprise en tant que travailleur collectif. Il est logique que cette contribution qui participe à la valeur ajoutée soit rétribuée de manière égalitaire, en sus des mesures individuelles, lorsque ces dernières existent. Nous estimons que tous les salariés, participant à ce processus d’investissement pour l’entreprise, soient rétribués par des augmentations collectives dans le cadre des NAO. C’est ce que l’on appelle, récompenser le collectif de travail.

Cet accord NAO 2017 ne remplit pas cette exigence du juste équilibre.

SANS TOUTEFOIS VOULOIR DECROCHER LA LUNE, LA CGT LEASE A PROPOSÉ

Pour la première fois, la Direction de Natixis Lease négocie avec la diversité des 3 syndicats vous représentant. Lors des 4 réunions NAO 2017, la délégation CGT, est la seule à exposer le contexte économique favorable de l’entreprise. Elle a salué les différentes options bénéfiques de la politique de l’entreprise : recours aux normes IRBA qui permet un moindre coût du refinancement, contexte macro-économique des taux bas, augmentation de la production de 16%, déploiement stratégique du schéma commissionnaire, actions pour l’accès du numérique à la clientèle, ET, mobilisation du personnel pour ses clients et autour des projets. Nous étions à la recherche d’un accord juste et équilibré. Vos représentants CGT Lease ont exprimé 5 propositions :

1. Pérennisation des accords précédents : ANCV, prime scolaire…

2. 1 500 euros bruts d’augmentation salariale pour tous

3. Augmentation de rémunération pour les participants au schéma commissionnaire CBM, projet vecteur de valeur ajoutée

4. Paiement des heures supplémentaires de l’année ou à défaut des HS effectuées lors des 4 périodes fastes trimestrielles

5. Salaire minimum d’embauche de 25 000 euros bruts

 

Réponses de la Direction :

1. Que les accords sont pérennisés sauf ceux qui ont une période déterminée. Ex. : Intéressement

2. Déni de la Direction, pourtant c’est l’objet même des NAO de promouvoir les augmentations collectives

3. Les participants au projet du schéma commissionnaire CBM ont fait l’objet de mesures individuelles, de primes et celles-ci sont loin de satisfaire l’investissement des salariés dédiés

4. Refus de la Direction, pourtant, de nombreuses situations professionnelles comme les fins de mois d’arrêté gestion et comptable, sont assurées hors cadre horaire légal

5. Le salaire minimum chez Lease est actuellement de 28ke, donc la revendication CGT est réalisée de facto

 

Télécharger le tract NAO Natixis Lease 2017Tract NAO 2017

 

 

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.