Négociations de la complémentaire santé : les premiers points de désaccords apparaissent !

La réunion de négociation du 13 décembre a été consacrée à de premières discussions concernant les futures prestations et les futurs bénéficiaires.

Nous sommes en désaccord avec les premières tentatives de la direction pour diminuer les taux de remboursements de nombreuses prestations, par rapport à ce qui existe aujourd’hui chez Natixis SA.

Et nous sommes tout aussi déterminés par rapport aux grilles de remboursements pratiqués dans chacune des filiales. Aucun salarié ne doit être perdant – qu’il soit chez Natixis SA ou dans une filiale.

Concernant les bénéficiaires, il semble qu’il puisse y avoir un accord sur une structure de cotisation : salarié (adhésion obligatoire), enfants (gratuité) et les conjoints facultatifs.

Mais un point important reste en discussion : les retraités.

La CGT a rappelé ses demandes : maintenir le principe actuel en vigueur chez Natixis SA et Natixis Payement Solutions (l’employeur continue à financer une partie des cotisations des salariés retraités) et étendre ce système à tous les futurs retraités – qu’ils soient aujourd’hui salariés de Natixis SA ou d’une des filiales.

Le principe affiché par la direction depuis le début de cette négociation : une participation de l’employeur au financement de la complémentaire santé à « iso budget » n’est pas admissible, car cela amènerait à des diminutions de remboursements et à des augmentations de cotisations pour les salariés.

La direction doit augmenter sa participation au financement du futur régime de complémentaire santé !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.